La Sodefor et l’Institut de cardiologie d’Abidjan unissent leur force

Le Lieutenant Ziepleu Lacina Ouattara donnant des consignes d’usage avant le début de la randonnée.Le Lieutenant Ziepleu Lacina Ouattara donnant des consignes d’usage avant le début de la randonnée.La Société de développement des forêts de Côte d’Ivoire (Sodefor) peut compter sur l’Institut de cardiologie d’Abidjan, l’Ong Page verte et la Mutuelle iroko des agents de la Sodefor (Mias) dans sa quête de la protection et préservation des forêts classées.

Ces différentes structures ont promis de l’accompagner dans cette lutte contre la déforestation à travers des campagnes de sensibilisation. Elles l’ont traduit clairement samedi 16 février 2019 à travers une randonnée dans la forêt classée d’Anguédédou.

Une randonnée baptisée : « La marche du cœur ». Principale initiatrice de cette randonnée qui s’est effectuée sur un circuit fermé de 4,5 kilomètres, la direction générale de la Sodefor représentée par la direction des ressources humaines (Drh), Mme Adja Dicko Coulibaly s’est félicitée de l’accompagnement de toutes ces structures qui ont en cœur la préservation de la forêt. Elle ne l’a d’ailleurs pas caché.

Et ces propos en disent long : « A travers cette randonnée, nous avons voulu sensibiliser à la préservation de la forêt, sensibiliser sur la bonne hygiène de vie, faire découvrir la beauté de la forêt, permettre aux visiteurs de s’oxygéner et encourager à faire du sport », a indiqué la représentante du directeur général de la Sodefor, le Colonel Mamadou Sangaré.

Faut-il le noter, l’institut de cardiologie a été représenté par son directeur général, le Prof. Séka Assi Rémi. Selon lui, la marche, telle que organisée par la Sodefor « C’est une nécessité pour les uns et les autres afin de préserver la forêt et de prendre part à la lutte contre la déforestation et le changement climatique. Parce que la forêt nous donne l’oxygène et nous ne pouvons vivre sans respirer. C’est pourquoi nous devons faire avec la Sodefor une combinaison qui marche », a soutenu le Pr Séka Assi Rémi.

Il a par ailleurs émis le vœu que cette marche soit pérennisée dans un cadre formel, entre la Sodefor et l’ICA. De sorte à ce que tous les trois mois, les populations abidjanaises puissent se retrouver au cœur de cette forêt pour profiter de l’air pur qu’elle distille. Cette proposition a tout de suite été accueillie avec beaucoup de joie, qui a promis la transmettre au colonel Mamadou Sangaré, DG de la Sodefor.

De son côté, le chef l’unité de gestion forestière d’Anguédédou, le Lieutenant Ziepleu Lacina Ouattara, en charge de la forêt qui a accueilli les randonneurs et les randonneuses, s’est dit heureux des différents engagements pris par les participants à cette activité sportive. « Nous devons préserver ce deuxième poumon vert d’Abidjan tout comme nous prenons soin du cœur qui est le moteur de tout être humain. Parce que la forêt peut vivre sans nous, mais nous ne pouvons pas vivre sans la forêt », a-t-il expliqué. Le lieutenant Ouattara, grand connaisseur des forêts classées ivoiriennes, a profité de l’occasion pour interpeller toute la population à avoir un comportement éco citoyen. Notons que le Réseau ivoirien des journalistes verts (Rijove) a pris une part importante à cette marche dénommée la ‘’marche du cœur ». Les randonneurs se retrouveront dans trois mois.

J.C