Les plans d’action de Hershey contre la déforestation en Côte d’Ivoire et au Ghana publiés

Les plans d’action contre la déforestation et pour restaurer les zones forestières dans les chaines d’approvisionnement du cacao ont été publiés en Côte d’Ivoire et au Ghana. « Cette divulgation publique fait partie des engagements de mise en œuvre de l’Initiative cacao & forêts, lancée en novembre 2017 à Bonn, en Allemagne, lors de la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques », souligne la Fondation mondiale du cacao dans un communiqué.

Dans ce même ordre d’idées, la société Hershey a publié des plans d’action contre la déforestation dans le cadre de ses engagements en tant que membre fondateur de la Cocoa & Forest Initiative (CFI).

Rappelons qu’en février 2018, Hershey s’est engagée à ne créer aucune nouvelle déforestation dans sa chaîne d’approvisionnement en cacao, à compter de maintenant, et à mettre en œuvre des programmes de plantation d’arbres agroforestiers. Les nouveaux plans de protection forestière de CFI pour les deux plus grands pays producteurs de cacao d’Afrique de l’Ouest – le Ghana et la Côte d’Ivoire – renforcent les engagements de Hershey en matière de foresterie avec des actions spécifiques pour mettre fin à la déforestation et commencer à restaurer les forêts.

« Les gouvernements et les entreprises se sont engagés à ne plus convertir de zone forestière pour produire du cacao. Ils se sont engagés à éliminer la production illégale de cacao dans les zones protégées, conformément à une application plus stricte des politiques forestières nationales et le développement de moyens de subsistance alternatifs pour les agriculteurs touchés. Ces actions combinées joueront un rôle crucial dans la séquestration des stocks de carbone et dans la lutte contre les changements climatiques mondiaux et locaux, en conformité avec l’Accord de Paris sur le climat », a souligné la Fondation mondiale du cacao dans un communiqué

Ainsi, les plans d’action CFI de Hershey seront exécutés dans le cadre de sa stratégie de cacao durable, annoncée en avril 2018, qui vise les zones forestières sensibles et vise à empêcher l’empiètement sur ces zones protégées en mettant en œuvre des programmes de développement adaptés aux conditions locales.

«Le cacao, l’ingrédient clé du chocolat, est apprécié par les habitants du monde entier», a déclaré Beatrice Moulianitaki, responsable des achats durables chez Hershey. «Nous voulons faire en sorte que ce produit chéri continue à être disponible pour un nombre croissant de consommateurs dans le monde entier sans endommager les forêts proches de la plus grande partie de la production mondiale de cacao. Avec les soins et les ressources appropriés, nous sommes convaincus que le cacao pourra continuer à croître tout en protégeant les forêts et les habitats sensibles de la région. »

Les plans d’action CFI de Hershey sont organisés autour de trois piliers stratégiques :

  • . Protection et restauration des forêts
  • . Production durable et moyens de subsistance des agriculteurs
  • . Engagement communautaire et inclusion sociale

En outre, Hershey a défini des objectifs, des actions et des objectifs précis pour le Ghana et la Côte d’Ivoire dans le cadre de chacun des trois piliers. Les trois piliers sont conçus pour travailler ensemble afin de garantir une approche holistique de la protection des forêts tout en tenant compte de l’impact humain. Cette approche garantit que les communautés sont pleinement engagées dans ces efforts et que ces actions profitent à la fois à la population et à l’écosystème environnant.

Les plans visent à : distribuer 900 000 arbres à usages multiples aux exploitations agricoles du Ghana et de la Côte d’Ivoire d’ici 2022 ; distribuer plus de 2,5 millions de plants de cacao amélioré aux agriculteurs du Ghana et de la Côte d’Ivoire d’ici à 2022 et une cartographie satellitaire de 50 000 fermes du Ghana et de la Côte d’Ivoire dans la chaîne d’approvisionnement de Hershey d’ici à 2019.

Depuis plusieurs années, dans le cadre de son programme Cocoa For Good, Hershey met en œuvre des programmes qui respectent les engagements de la FCI. Les programmes d’agroforesterie de la société ont déjà distribué plus de 3,5 millions de cacaoyers et environ 320 000 arbres d’ombrage en Afrique de l’Ouest entre 2013 et 2017. Hershey continuera d’examiner, d’élargir et d’améliorer ses programmes actuels pour atteindre ses objectifs de la CFI 2022.

Le Plan national pour la Côte d’Ivoire s’appuie sur la nouvelle Politique nationale de préservation, de réhabilitation et d’extension des forêts adoptée par le gouvernement en mai 2018. Un nouveau Code forestier a été adopté par le gouvernement le 30 janvier (qui reste à être approuvé par l’Assemblée nationale en avril), un Fonds national de préservation et de réhabilitation des forêts a été créé, et un système national de traçabilité du cacao a été mis en œuvre avec la mise en œuvre de projets pilotes dans cinq régions prioritaires.

Le Plan national pour le Ghana s’appuie sur la stratégie du programme REDD+ Forêt Cacao au Ghana pour réduire de manière significative les émissions de gaz à effet de serre dues à la déforestation et améliorer les stocks de carbone par le biais d’une gestion durable des forêts. Il s’agit d’intensifier les approches paysagères dans six zones d’intervention, d’améliorer les rendements en cacao grâce à l’adoption de pratiques écologiquement rationnelles et adaptées au climat, et renforcer la cartographie de la chaîne d’approvisionnement.

Source : Moctar FICOU / VivAfrik