Côte d'Ivoire : Agboville, les USA annoncent la création d'un sanctuaire de chimpanzés dans la forêt classée de Yapo-Abbé sise à Azaguié

Le personnel de l’ambassade des États-Unis accompagné d’enfants a organisé cet week-end pascal, une randonnée dans la forêt classée Rechercher forêt classée de Yapo-Abbé.

Il a visité l’Unité de gestion forestière d’Azaguié qui a été présentée par son chef, le Capitaine Traoré Ferdinand en présence du Directeur du Centre de gestion d’Agboville, le Colonel Moumouni Lougué.

Au terme d’une marche de quatre kilomètres dans la forêt classée, marquée par une visite guidée de la parcelle du CNRA, Paul D.Yeskoo a remercié, le ministre des Eaux et Forêts qui a permis ces retrouvailles dans la forêt classée Rechercher forêt classée de Yapo-Abbé Rechercher Yapo-Abbé entre employés américains, ivoiriens et enfants, sous la supervision de la SODEFOR.

Il a affirmé qu’il est très important de protéger l’environnement et la forêt, tout en remerciant la SODEFOR qui protège chaque jour la vie de ceux qui vivent en Côte d’Ivoire.

Stéphanie Burk de la section politique et assistante politique a annoncé que les USA Rechercher USA ont initié des projets régionaux de protection de l’environnement en Côte d’Ivoire qui ont déjà démarré dans le parc national de Taï.

Elle a révélé que son pays a créé une Organisation non Gouvernementale (ONG ) qui veut s’établir dans la forêt classée Rechercher forêt classée de Yapo-Abbé.

Selon l’assistante politique cette ONG compte créer dans la forêt classée Rechercher forêt classée de Yapo-Abbé Rechercher Yapo-Abbé un sanctuaire Rechercher sanctuaire pour chimpanzés Rechercher chimpanzés en vue de protéger cet animal et l’aider à retrouver son milieu naturel.

Stéphanie Burk a enfin salué la SODEFOR pour ses efforts de reboisement et a indiqué que les employés de l’Ambassadeur envisagent de participer au reboisement dans la forêt classée Rechercher forêt classée de Yapo-Abbé.

«Nous allons revenir planter des arbres, » a conclu, l’assistante politique de l’ambassade des États-Unis.

Par ailleurs, au cours de la présentation de l’Unité de gestion forestière de Yapo-Abbé Rechercher Yapo-Abbé située à Azaguié Rechercher Azaguié aux personnel de l’ambassade des États-Unis, le Capitaine Traoré a dénoncé le faible taux d’agents déployés pour la surveillance.

Selon lui l’Unité est composée de 16 personnes qui comprend des agents techniques des Eaux et Forêts, de prospecteurs, d’administrateur pour qui gèrent trois forêts classées d’une superficie de 35118 ha.

Il s’agit des forêts classées de Bébasso située dans l’Agnéby-Tiassa pour une superficie de 3270 ha, Massa-Mé, 3058 ha dans la Mé et de Yapo-Abbé, 28790 ha.

Le Capitaine Traoré a annoncé que ces forêts classées sont confrontées à des actes de défrichements, d’abattage de braconnage, d’écorssa, de sciage à façon, de production illégale de charbon et de bois de mortier.

Pour éviter que les populations ne détruisent pas les trois forêts classées, l’Unité organise des réunions de sensibilisation, et elle a mis sur pied des associations des populations à la gestion de la forêt, des associations des autorités administratives et politiques de sensibilisation.

Le Capitaine a indiqué que ces actions portent leurs fruits. Selon lui, 10 délinquants ont été appréhendés le 16 avril dernier, des habitats détruits, des pépinières détruites.

«143,6 ha de plantations de cultures pérennes détruites depuis décembre 2018, »a déploré, le Capitaine Traoré.

Il a enfin reconnu que ses agents et lui rencontrent d’énormes difficultés, liées à l’insuffisance d’armement et de matériels de dissuasions, l’état dégradé des pistes forestières y compris l’insuffisance du personnel.

 

Source: Wassimagnon