Les plans d’aménagement des forêts classées de Korhogo, de Touro et de Moyenne Marahoué adoptés en atelier

Les plans d’aménagement des forêts classées de Korhogo, de Touro (Katiola) et de Moyenne Marhaoué (Vavoua) ont été adoptés de manière participative lors d’un atelier tenu du 09 au 11 juillet 2019, à la salle de conférence de la SODEFOR, sous l’égide du Directeur Général, le Colonel Mamadou SANGARE.

L’atelier a en effet enregistré la participation du Ministère des Eaux et Forêts, de la SODEFOR, des autorités administratives, des autorités coutumières et des représentants des communautés riveraines desdites forêts classées.

L’adoption de ces plans d’aménagement a donné lieu à trois sessions dont une par jour et portant chacune sur une forêt classée.

Au cours des travaux, les plans d’aménagement ont été présentés, dans un premier temps, par les rédacteurs. Ensuite, s’en est suivi des échanges qui ont permis aux participants d’apporter des améliorations aux différents documents. Enfin, les décisions d’adoption des plans d’aménagement ont été prises de manière consensuelle par les participants.

A l’ouverture de l’atelier, le Directeur Général de la SODEFOR, avait souligné la place importante qu’occupent les communautés riveraines dans la gestion durable des forêts classées du fait de leur proximité avec ces massifs. C’est pourquoi elles sont toujours associées aux travaux pour que leurs préoccupations soient prises en compte par les décisions d’adoption pour assurer une bonne conduite des plans d’aménagement.

Les plans d’aménagement sont en effet des outils qui définissent et planifient les activités de gestion durable des forêts classées. Leur mise en œuvre permet d’assurer une production règlementée des bois d’œuvre, de fournir un service environnemental, à savoir, la conservation de la biodiversité, l’équilibre écologique, la protection de la flore, de la faune, des berges et des cours d’eau.

En outre, les plans d’aménagement impliquent les populations dans la gestion durable des forêts classées tout en leur procurant des emplois et en préservant leurs droits d’usage de ces forêts.

C’est ainsi que les retombés des plans d’aménagement se situent à des niveaux économiques, environnementaux, sociaux et culturels.

Il faut rappeler que l’élaboration des plans d’aménagement prend appui sur les principes de gestion durable des ressources forestières préconisés par les normes internationales.

Service Communication