Le mercredi 25 septembre 2019, la Direction des Projets, de la Planification et de la recherche des Financements (DPPF), organe chargé du Programme d’Investissement Forestier (PIF) à la SODEFOR, s’est rendue à Guiglo pour rencontrer les populations riveraines des forêts classées de Cavally et de Goin-Débé afin de les informer et de les sensibiliser sur la mise en place des Comités de Gestion Participative des Forêts Classées (CGP-FC).

Présidée par le préfet de région, la réunion a enregistré la participation des autorités administratives et coutumières, des leaders d’associations de jeunes et de femmes, ainsi que des guides religieux. La rencontre a débuté par le mot de bienvenu du Préfet de Bloléquin, représentant le Préfet de Région.

Il a interpellé les participants sur les menaces du réchauffement climatique qui pèsent sur la planète avant de les inviter à accorder une attention particulière à la présentation afin d’être en mesure de faire des propositions enrichissantes pour améliorer et adapter la démarche aux réalités du terrain.

A sa suite, le Sous-Directeur des Projets et Financements, Monsieur KOFFI Yéboa Alexis, a fait une présentation du PIF, des CGP et leur rôle dans le processus de protection des forêts classées. S’agissant du PIF, il a souligné que ce projet soutient les efforts de la REDD+, aide à s’adapter aux impacts du changement climatique, contribue à la conservation de la biodiversité et soutient l’implication des communautés dans la préservation des forêts.

Au sujet des comités de gestion participative des forêts classées (CGP-FC), l’orateur a indiqué que les membres des comités de gestion viendront des communautés vivant en forêt classée, des associations de jeunes et de femmes ainsi que des services étatiques et des ONG.

Constitués ainsi, les CGP permettront de créer entre les acteurs une synergie d’actions, une mutualisation des efforts, la facilitation de la concertation et de la participation, puis le renforcement du dialogue et de la collaboration.

Le rôle des CGP consiste entre autres à aider à la surveillance et à la protection des forêts classées, à sensibiliser les usagers et toutes les organisations locales sur la protection et la gestion durable des forêts, à participer à la planification et à la mise en place des projets socio-économiques.

Au cours des échanges qui ont été ponctués par des questions de compréhension, des contributions et propositions, les intervenants ont tour à tour salué l’initiative et pris l’engagement d’être des acteurs actifs de cette nouvelle démarche qui va s’étendre sur les zones riveraines des forêts classées touchées par le PIF.

De façon générale, il a été souhaité que le processus de mise en place des CGP se fasse dans les meilleurs délais.

SERVICE COMMUNICATION