Le Starling, Un Nouvel Outil Pour Une Meilleure Surveillance Forestière

Fortement impactée par la déforestation, la Côte d’Ivoire à travers le projet Starling initié par la SODEFOR (Société de Développement des Forêts), l’ONG TFT (The Forest Trust), veut changer de paradigme pour une meilleure surveillance de ses forêts. Les résultats de la phase expérimentale ont été présentés ce jeudi 17 janvier 2019 à l’auditorium de la primature sis à Abidjan-Plateau.

De 16 millions d’hectares de forêt en 1960, le couvert forestier en Côte d’Ivoire est estimé aujourd’hui à 2,5 millions d’hectares. Selon un rapport de la SODEFOR (Société de Développement des Forêts), ce sont plus de 200 000 hectares de surface forestière qui sont détruits chaque année sous l’effet de l’agriculture et de l’exploitation forestière non contrôlée.

Dès lors, la surveillance des forêts apparaît comme un élément clé pour un meilleur contrôle du couvert forestier. C’est dans ce contexte que la SODEFOR (Société de Développement des Forêts) a initié sur la période de décembre 2017 à juillet 2018, un projet pilote de mise en place de l’outil Starling pour la surveillance de la forêt classée de Cavally (ouest du pays) avec l’appui de TFT et du constructeur aéronautique Airbus.

La phase pilote de ce projet qui aura coûté 45000 euros a livré des résultats satisfaisants puisque de fin avril 2018, à fin juillet de la même année, il y a eu un abaissement de dégradation forestière qui va jusqu’à 2,2%.

Pour le directeur Afrique de TFT, Gerôme Tokpa, « Cet outil était vraiment nécessaire vue les multiples stratégies utilisées par les infiltrés pour tromper la vigilance des agents des eaux et forêts ». Il indique par ailleurs que l’analyse avec l’outil Starling a permis de détecter 58% de forêt intact, 33% de forêt dégradée à ciel ouvert et 7% de forêt dégradée sous bois.

Selon Patrick Houdry, responsable commerciale d’Airbus, « l’outil Starling est un appareil de contrôle aérien, basé sur l’observation satellitaire avec une résolution allant jusqu’à 30 cm. Ce qui lui permet de capter les images optiques et radars ».

Aux dires du représentant d’Airbus, cet outil innovent permet également de mettre en place un système d’alertes précoces relatif à tous types de dégradations observées dans les forêts classées. Sa méthodologie consiste à la programmation sur les zones d’intérêt, suivie de l’acquisition des images, de la réalisation de la carte de référence en vue de sa vérification, sa validation et sa consolidation.

Ces avancées notables ne peuvent que réjouir Colonel Mamadou Sangaré, Directeur Général de la SODEFOR qui révèle par ailleurs qu’au cours de l’année 2018, trois patrouilles mixtes ont permis de démanteler 200 délinquants infiltrés dans les forêts classées. « Ayant maintenant ces résultats satisfaisants, le projet va être étendue à l’échelle nationale ».Voilà qui promet.

GEORGES KOUASSI
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.