Reboisement

Pendant longtemps le reboisement a constitué l’activité majeure de la SODEFOR. Ces activités se sont articulées autour de la production des plants de qualité (pépinières) et les plantations (mécanisée et manuelle).

 

Production de semences forestières

La qualité des semences utilisées a été fortement améliorée par les essais de provenances, la sélection de parcelles semencières et de peuplements semenciers naturels, la sélection de clones et la mise en place de vergers à graines. Les principaux résultats se présentent comme suit :

317,13 ha de Parcelles semencières (Teck, Acajou, Assamela, Bété, Cedrela, Gmelina, Fraké, Framiré, Niangon) ;

14 ha de vergers à graines de Teck ;

2 centres de bouturage d’une capacité de plus de 10 millions de plants ont été créés à Oumé (FC Téné et Sangoué). A cela s’ajoutent des pépinières volantes dont la capacité est liée à la superficie à reboiser ;

Un centre de production de compost à partir de biomasse ;

deux chambres froides à Abidjan et Adzopé pour la conservation des semences;

un laboratoire d’analyse de la viabilité des semences à Adzopé ;

des magasins de stockage des semences à Abidjan, Duekoué, Adzopé et dans les forêts classées de Téné, Sangoué, Mopri, Irobo, Séguié, Bouaflé et Soungourou.

 

Création de reboisement

La SODEFOR gère aujourd’hui près de 210.000 ha de reboisement, comprenant :

9 357 ha de reboisements créés avant la SODEFOR (1966) ;

180 000 ha de reboisements créés par la SODEFOR elle-même ;

22 000 ha de reboisements compensatoires créés dans les forêts classées par les opérateurs de bois.

Les essences utilisées sont le : Teck, Fraké, Framiré, Samba, Cedrela, Gmelina, Acajou, Iroko, Niangon, Tiokoué, Assamela, Makoré, vène, etc.






Cinquantenaire