La WCF et la SODEFOR présentent le bilan de la troisième phase du projet d’observation indépendante dans des Forêts Classées

Dans le cadre du programme FAO-UE-FLEGT, la WCF met en œuvre un projet d’observation indépendante dans certaines forêts classées de Côte d’Ivoire dont le Cavally, depuis 2014. L’atelier de clôture de la troisième phase de ce projet menée conjointement par la Wild Chimpanzee Fondation (WCF) et la SODEFOR a été organisé par les deux parties, le mercredi 25 juillet 2018, sous la présidence du Ministre des Eaux et Forêts, représenté par son Directeur de Cabinet Adjoint, le Colonel ME Kouamé Martial.

Tenu à la Maison de l’Entreprise à Abidjan-Plateau, l’atelier a enregistré 55 participants dont le Colonel Mamadou SANGARE, Directeur Général de la SODEFOR, M. Moussa DIAKITE, représentant le Préfet de Taï, un Représentant de la délégation de l’Union Européenne et plusieurs ONG qui luttent pour la préservation des forêts.

Le principal objectif de l’atelier était de présenter le bilan et les perspectives du projet.

Les travaux ont débuté par deux discours, à savoir celui de Mme Virginie VERGNES, responsable de la WCF en Côte d’Ivoire et du Colonel ME Kouamé Martial. La première a situé le contexte de la mise en œuvre du projet et expliqué la démarche de l’observation indépendante en ces mots.

« L’OIM consiste en ce qu’un tiers indépendant de l’administration forestière et des opérateurs du bois réalise des observations sur l’application de la réglementation forestière. Ces observations sont remontées à l’administration et font l’objet de rapports publics qui formulent également des recommandations à l’égard des différents acteurs ».

La responsable de WCF a, ensuite, remercié tous les acteurs qui ont contribué à la mise en œuvre du projet et son bon déroulement. Il s’agit de la SODEFOR, du Ministère des Eaux et Forêts, des populations riveraines des forêts classées et des bailleurs de fonds.

Dans le second discours, le représentant du Ministre des Eaux et Forêts a également adressé ses vifs remerciements à tous les acteurs du projet et réaffirmé l’engagement du Ministère des Eaux et Forêts à « améliorer la gouvernance forestière et impulser la préservation, la réhabilitation et l’extension de nos forêts selon les orientations de la politique forestière adoptée récemment par le gouvernement ».

A la suite des interventions, les travaux ont été marqués par des présentations qui ont porté sur le projet, les principaux résultats atteints, les rapports d’OIM et le bilan de l’OIM.

Au cours des échanges, les participants ont pu poser aux présentateurs des questions de compréhension, des suggestions, des observations et partager des informations.

Il est bon de noter que la troisième phase du projet conjoint WCF/SODEFOR s’intitule : « Réplication de l’Observation Indépendante Mandatée (OIM), révision des normes d’aménagement, renforcement des capacités et création de synergies entre les opérateurs forestiers, les agents de la Société de Développement des Forêts (SODEFOR) et l’OIM pour une gestion durable des forêts classées de Côte d’Ivoire ».